BECK-HOLLYWOOD-Pochette-300x270

Pour fêter en grandes pompes ses cinquante ans de carrière, Jeff Beck avait convié en août 2016 quelques amis sur la scène du Hollywood Bowl, qui le faisait rêver quand il était gamin. La bonne maison Eagle Vision vient de publier ce grand concert-rétrospective.

Mazette, “Live At The Hollywood Bowl” est déjà le quatrième dvd (ou blu-ray) de Jeff Beck qu’Eagle Vision publie ! Après le fantastique “Performing This Week… Live At Ronnie Scott’s” en 2008, “Rock’n’Roll Party – Honouring Les Paul” en 2010) et “Live In Tokyo” en 2014, la vidéograhie de notre vénérable et vénérée légende vivante de la six-cordes avait-elle vraiment besoin d’un chapitre supplémentaire, sachant que sa discographie abonde elle aussi en albums live*** ?
Ben oui.
Parce que c’est sur scène sur Jeff Beck se sent le mieux, contrairement à ce que son éternel air bougon pourrait laisser penser. La scène, c’est son jardin extraordinaire, c’est là, bien mieux qu’en studio (où il a cependant gravé moult merveilles), que sa Strat’ blanche décroche les étoiles une à une. C’est là que ses soli intenses et funambules prennent tout leur sens.
Dans un grand soir, ce grand homme peut vous arracher une larmichette par la grâce d’une seule note – écoutez donc l’intro de I’d Rather Go Blind… Ou vous faire tomber de l’armoire, c’est selon – écoutez donc l’intro de Train Kept A Rollin’, avec Steven Tyler en guest au micro, vieille scie rock’n’roll passée à la moulinette proto-metal par les Yardbirds dans Blow Up en 1966 (le film de Michelangelo Antonioni), que les futurs membres de Led Zeppelin avait choisie pour taper le bœuf lors de leur première répet’ (il y a bientôt cinquante ans), et qu’Aerosmith jouait à ses débuts.

Alors bien sûr, on aurait bien voulu que pour célébrer son demi-siècle de musique(s) “El Becko” invite beaucoup plus d’amis – Jimmy Page, Rod Stewart, Carmine Appice, Max Middleton, Tony Hymas, Simon Phillips, et Nile Rodgers, entre autres, nous manquent –, mais le voir ému comme un gamin croiser le fer avec Jan HammerBilly Gibbons et Buddy Guy nous fait somme toute tranquillement patienter jusqu’au prochain projet promis par Eagle Vision : un grand documentaire biograhique consacré au Maître où, cette fois, on retrouvera forcément un maximum d’amis… Restez branché, Jeff Beck ne nous a pas encore tout dit, loin de là.

*** “Live” (avec Tim Bogert et Carmine Appice, 1973), “Live With The Jan Hammer Group” (1977), “Live At BB King Blues Club” (2003), “Official Bootleg USA ’06” (2006), “Live And Exclusive From The Grammy Museum” (2010), “Live +” (2015) : n’en jetez plus !

Bonus concert...