beatles1

Le 30 janvier 1969, les Beatles donnent leur dernier concert sur le toit de leur label, Apple après presque trois ans d'absence sur scène. 

Retour sur les raisons de cette dernière et improbable performance.


En janvier 1969, rien ne va plus chez les BeatlesBrian Epstein - leur manager - est décédé durant l'été 1967. Convaincus de pouvoir s'autogérer, les Beatles ne reprennent pas de nouveau manager, et c'est Paul McCartney qui s'impose comme leader naturel du groupe. 

Cela fait plus de 2 ans et demi que les Beatles n'ont pas donné de concert. Paul souhaite sortir de cette période, certes productive et hyper créative (entre 1966 et 1970 sortiront les albums RevolverSgt. PepperMagical Mistery TourWhite AlbumAbbey Road et Let It Be, rien que ça !), mais le contact avec le public lui manque. 

Paul souhaite donc remettre les Beatles sur la route des concerts et initie un nouveau projet au nom symbolique de Get Back. Cependant, George Harrison ne veut plus entendre parler de concerts et de tournées (il garde certainement un souvenir mitigé de l'époque où les Beatles donnaient 1 voire 2 concerts par jour !) et souhaite continuer d’enregistrer en studio, méditer et se reposer. Brouille entre Paul et George, qui menace de quitter le groupe si les concerts reprennent. 

Paul propose alors une solution qui pourra satisfaire tout le monde : des concerts sans public. Les Beatles sont filmés par des équipes de cinéma pendant leurs répétitions durant un mois, proposant de la musique brute et sans les artifices des studios (comme le voulait Paul) mais sans sortir des murs d'Apple (comme le voulait George). 

Ce qui semblait être une bonne initiative s'avère être un fiasco total. Les quatre membres du groupe ne se supportent plus, ils changent complètement leurs habitudes (ils jouent à partir de 10h du matin, alors qu'habituellement ils enregistraient à partir de 21h et toute la nuit durant) et la présence de la caméra les énerve au plus haut point. 
Le résultat n'est pas du tout à la hauteur des espérances, si bien que le 33 tours Get Back ne verra jamais le jour. 

Au bout d'un mois, ces sessions d'enregistrement cessent. Désespérés, les Beatles ont une idée assez folle : improviser un concert en plein air, sur le toit du bâtiment. Aussitôt dit, aussitôt fait. On sort les doudounes (eh oui, à Londres en janvier, il fait froid !), on monte le matériel sur le toit, malgré le vent et la pluie. 
Les techniciens doivent faire preuve d'originalité pour éviter que le vent ne s'engouffre dans les micros, et c'est ainsi que l'un d'eux ira acheter plusieurs bas en soie dans un magasin de lingerie en guise de bonnettes, sous le regard étonné de la vendeuse... 

Les Beatles, accompagnés de Billy Preston au clavier, commencent à jouer sous la pluie, et au bout de 10 minutes à peine, le quartier est embouteillé et complètement bloqué. Les forces de l'ordre mettront fin au concert au bout de 42 minutes. Ce qui est assez drôle, c'est qu'il s'agit là du plus long concert jamais donné par les Beatles, qui jouaient généralement entre 30 et 35 minutes. 

beatles2

 

Lors de ce concert, les Beatles joueront 14 morceaux (en fait, ils joueront 7 morceaux entièrement, 4 morceaux partiellement, et 3 chansons seront jouées plusieurs fois). Mieux qu'un long discours, voici la setlist de ce concert :

  • Get Back (balances)
  • Get Back
  • I Want You (She’s So Heavy) (partiellement)
  • Get Back
  • Don’t Let Me Down
  • I’ve Got A Feeling
  • One After 909
  • Dig A Pony
  • Danny Boy (partiellement)
  • Dig A Pony (partiellement)
  • God Save The Queen (partiellement)
  • I've Got a Feeling
  • Don’t Let Me Down
  • Get Back

John Lennon conclut quant à lui avec sa célèbre remarque : « I'd like to say 'thank you' on behalf of the group and ourselves, and I hope we passed the audition ! » (« Je voudrais vous remercier au nom du groupe et de nous-mêmes, et j’espère que nous avons réussi l’audition ! »).